Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Dictionnaire salutaire

Diconnaire salutaire

Accueil > A à J > A > ADOPTION

ADOPTION

Subst. Fém. du grec hyiothesia, signifie être comme un fils. Acte officiel qui établit des rapports légitimes de parenté directe entre personnes non liées par le sang. Dans les pratiques anciennes, il pouvait avoir pour but d’assurer la pérennité d’une famille, d’un patrimoine. Quoiqu’il y eût des adoptions chez les romains et les grecs, l’AT fait peu cas de l’adoption, il n’y avait aucune codification, les problèmes étaient plutôt résolus avec des remariages, de la polygamie... La relation d’amour entre Dieu et le peuple juif a été rapporté par les prophètes qui décrivent la relation d’alliance comme un rapport filial, voir Osée 11:1 : […] Quand Israël était jeune, je l`aimais, Et j`appelai mon fils hors d`Égypte […].

† Dans le NT, la filiation est explicité pour les croyants (juifs, gentils), voir Jean : 1:12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu . cette filiation est rendue possible par Grâce, par le sacrifice expiatoire du Christ, voir lettre de Paul aux Galates 4:5 : […] Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption […]. L’adoption est l’un des buts de l’œuvre de Dieu par l’œuvre rédemptrice du Christ, Paul résume le thème d’adoption dans sa lettre aux Romains, chapitre 9.

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Soutenir par un don