Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Dictionnaire salutaire

Diconnaire salutaire

Accueil > A à J > B > BÉNIR- Bénédiction

BÉNIR- Bénédiction

Verbe trans. L’hébreu barak, grec eulogein, latin benedicer. Bénédiction. Subst. de l’hébreu berakah, du grec eulogi, du latin benedictio. Dire et souhaiter du bien à quelqu’un.

Dans la Bible, Dieu est la source de toute bénédiction car il est à l’origine de toute vie. Dans le premier récit de la Bible, Dieu bénit l’homme et la femme pour qu’ils soient féconds et se multiplient. La bénédiction est une force divine liée à la transmission et à l’épanouissement de la vie. Les débuts de l’histoire du salut sont marqués par la bénédiction accordée à Abraham qui deviendra un grand peuple. Dieu fera même d’Abraham une bénédiction par qui toutes les familles de la terre bénéficieront des bienfaits de Dieu, voir Genèse 12:1, 2 : […] L`Éternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction […].

La bénédiction est l’action de bénir. † Dans le NT, Des précisions vont dans le même sens dans le NT, voir Galates 3:14 : […] afin que la bénédiction d`Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus Christ, et que nous reçussions par la foi l`Esprit qui avait été promis […]. Jésus bénit bénit ses apôtres, au moment de se séparer d’eux, et leur transmet le pouvoir qui les rendra capables de poursuivre sa mission. Paul bénit et rend grâce à Dieu pour les Thessaloniciens qui sont venus à la foi à la suite de leur accueil de la parole de l’Évangile.

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Soutenir par un don