Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Dictionnaire salutaire

Diconnaire salutaire

Accueil > U à Z > V > VISITE

VISITE

Subst. Fém. Action d’aller voir quelqu’un. Syn. Hospitalité. Action de se rendre auprès d’une personne et de rester un certain temps en sa compagnie (par affection, amitié, obligation, politesse…). Ces rapports brisent la solitude et l’anonymat. Dans la Bible, le verbe visiter est utilisé pour désigner les interventions de Dieu à l’égard de son peuple, voir Exode 3, 16-17 : […] Va, réunis les anciens d’Israël et dis-leur : "Yahvé, le Dieu de vos pères, m’est apparu - le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob - et il m’a dit : Je vous ai visités et j’ai vu ce qu’on vous fait en Égypte, alors j’ai dit : Je vous ferai monter de l’affliction d’Égypte […] vers une terre qui ruisselle de lait et de miel […]. La visite est mentionnée plusieurs fois dans la Bible, dans l’Ancien Testament (exemple : 2 Rois 13:14 : Élisée était atteint de la maladie dont il mourut ; et Joas, roi d’Israël, descendit vers lui, pleura sur son visage, et dit : Mon père ! mon père ! Char d’Israël et sa cavalerie ! ou Job 2:11 : Trois amis de Job, Éliphaz de Théman, Bildad de Schuach, et Tsophar de Naama, apprirent tous les malheurs qui lui étaient arrivés. Ils se concertèrent et partirent de chez eux pour aller le plaindre et le consoler).
La grande visite : † Dans le NT, la visite est par excellence celle de Dieu parmi les hommes en la personne de Jésus. Le cantique de Zacharie la mentionne à deux reprises pour désigner la réalisation du salut définitif d’Israël, voir Luc 1, 68-70 : […] Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui a visité et délivré son peuple, et nous a suscité une puissance de salut dans la maison de David, son serviteur, selon qu’il l’avait annoncé […].
Visite personnelle de Jésus : † Si le croyant ouvre sa porte, son cœur, Christ viendra dans son temple pour y faire sa demeure, voir Apocalypse 3:20 : […] Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu`un entend ma voix et ouvre la porte, j`entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi […].
Les visites entre frères et sœurs consistent à être solidaire envers les plus faibles, voir Jacques 1:27 : La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde”.
La visite est pastorale quand intervient le pasteur (ou le diacre/diaconesse ou une autorité déléguée), préserve, rassemble les fidèles, en prends soin. La visite pastorale est attestée dans les écrits historiques ecclésiastiques catholiques et protestants. D’après l’article Les dévotions populaires d’après les visites pastorales, il est mentionné la présence de visites pastorales s’étendant de 1534-1779. Des descriptions de ces visites systématiques d’églises faisaient même l’objet d’un compte rendu administratif. Elles étaient ici le bon moyen de contrôler les dévotions populaires (superstitions diverses). Pour l’article Recherches sur les visites pastorales protestantes de l’époque moderne (VI-VIII e s), les visites pastorales strasbourgeoises étaient réalisées à partir d’ordonnances ecclésiastiques (1534 et 1558) pour un “contrôle réciproque du pasteur par les autorités locale et vice versa, sur la censure des mœurs et des croyances des habitants, et tout spécialement sur la catéchèse des enfants et des adultes”. Après la guerre de trente ans, les visites étaient centrées vers les problèmes économiques et moraux.
Dans l’ouvrage Naissance et affirmation de la Réforme (2012), les auteurs soulignent qu’en 1550, Jacques Gruet affirma qu’ un ministre ne doit point parler sinon de l’Évangile, et, quant au reste des choses mondaines, il ne s’en doit point mêler.... Les auteurs précisent ensuite qu’en 1561, on écrivit à Calvin qu’un « frère [= un ministre] qui est à Bourges se contente d’exposer simplement la Parole du Christ, sans reprendre [les fidèles] de leurs vices, ni en particulier ni en public, et dit que sa vocation est de prêcher et non de réformer et de corriger. Les visites comportent plusieurs aspects, sociologiques (garder le lien), psychologiques, théologiques (étude de la Bible), accompagner des personnes sur demande pour résoudre un problème, échanger autour des questions de la foi, sur le salut

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Soutenir par un don