Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Dictionnaire salutaire

Diconnaire salutaire

Accueil > Accueil > Présentation du Dictionnaire salutaire

Présentation du Dictionnaire salutaire

Introduction
J’ai réalisé ce dictionnaire en 2005 dans le cadre de ma maîtrise en Lettres modernes (Cergy-Pontoise), dans une perspective historique et protestante. J’ai recensé un corpus en utilisant tout d’abord la littérature chrétienne (460 citations proviennent de la Bible pour 245 entrées). J"ai mobilisé le vocabulaire traitant du salut de l’humanité, visant une réconciliation avec Dieu mais aussi avec l’homme, dans un souci linguistique approprié. Lexicographe et documentaliste, je fréquente les bases de données et les bibliothèques pour enrichir les entrées par des ouvrages ou des articles spécialisés.

Le salut est le message fondateur du protestantisme : ce pourquoi le Christ est venu mourir, souffrir puis ressusciter, pour assurer une victoire éternelle. Conçu comme un bassin de références textuelles, ce dictionnaire est en quelque sorte un recueil synthétique, rangé par ordre alphabétique, avec des signalements grammaticaux traditionnels.

Perspective lexicologique
Ces 245 entrées permettent de dégager une polysémie forte, au sens où le signifié de puissance, tel qu’il est conçu par Gustave Guillaume et Jacqueline Picoche, permet de réaliser pleinement l’évolution de ces textes vétéro- testamentaires et néo- testamentaire. L’alliance en est le fil conducteur. Il s’agit de traiter le salut de l’homme en rassemblant son vocabulaire dans le cadre d’une intertextualité protestante. Les renvois proposés dans les articles encouragent à une lecture fragmentaire mais néanmoins créatrice de sens. Le lecteur trouvera ici les caractéristiques habituelles des dictionnaires, en l’occurrence des citations, des synonymes, des antonymes...

Dégroupement homonymique et signifié de puissance
Les articles ont été rédigé avec des sous-entrées, ce qui aboutit à des regroupements reposant sur des critères culturels, sémantiques et historiques. L’organisation des domaines n’est pas formalisée, cependant, elle coïncide avec une logique systématique, le lien établi entre l’Ancienne et la Nouvelle Alliance. Ce projet a pour but d’aider le lecteur à se repérer dans une homogénéité religieuse et éthique. L’univers de référence, la Bible, conduit d’une manière nette à la compréhension sémantique de la rédemption de l’homme, il faut alors lire le mot dans son contexte, avec son étymologie grecque, hébraïque, latine pour considérer justement le sens du propos. La réflexion polysémique qui se dégage de ce discours protestant relie les mots entre eux (des renvois sont proposés) par les évolutions historiques et prophétiques.
J’ai souhaité mettre en évidence cette notion de signifié de puissance qui permet de développer la richesse des interprétations biblique de ce lexique. Par exemple, le mot pierre possède un signifié qui permet de comprendre son emploi avec une citation donnée :
Pierre, angulaire : Du grec lithos. Pierre, généralement de grandes dimensions, située aux angles d’un bâtiment, et jouant un rôle primordial dans le soutènement de celui-ci.
Le mot commun est employé dans l’Ancien Testament, des petites pierres pouvaient constituer une arme (voir 1 Samuel 14 :40), pour attaquer, pour exécuter (à l’exemple des personnes lapidées), servir de couteaux, de mémorial (voir Josué 4 :20). Dans le Nouveau Testament, le terme est employé pour désigner J.-C., comme le rappelle l’exemple de la parabole de la vigne (voir Marc 12 :1,11) qui est suivie par l’application par le Seigneur à lui-même à la lecture du psaume 118 :22 : […] la pierre rejetée par ses constructeurs est devenue la pierre principale, à l’angle de l’édifice […]. Le Christ est la pierre angulaire de l’Église (Ephésiens 2:20).

Pierre d’achoppement en Romains 9:32 : […] Pourquoi ? Parce qu`Israël l`a cherchée, non par la foi, mais comme provenant des oeuvres. Ils se sont heurtés contre la pierre d`achoppement […].
Pierre vivante qui donne la vie à tous ceux qui sont associé en Lui en croyant en lui et qui fait d’eux un édifice spirituel destiné au culte, témoignage, édifice, voir première lettre de Pierre 2:5 : […] et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d`offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ […].

Conclusion
Ce dictionnaire salutaire fait référence aux desseins divins décrits dans la Bible, dès les origines (la Genèse) jusqu’à l’aboutissement final de ce plan (Apocalypse). Il est conçu comme un projet bienveillant conçu pour sauver l’homme par la personne de Jésus- Christ.

Christine Paillard
christinepaillard@gmail.com

Maj mai 2018

P.-S.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Soutenir par un don