Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Dictionnaire salutaire

Diconnaire salutaire

Accueil > K à T > S > SCELLER

SCELLER

Verbe trans. Marquer d’un sceau (une lettre, un acte) pour authentifier, valider. En grec sphragis. Apposer un sceau, des scellés sur une porte, un meuble, afin d’en condamner l’ouverture, ou sur un objet, afin d’empêcher l’accès au contenu. Fermer hermétiquement.

Dans l’AT, Le sceau a été utilisé pour marquer l’autorité, le pharaon avait confié un sceau à Joseph (Genèse 41:42). Apposé sur de l’argile ou de la cire, il servait pour authentifier des actes de vente, voir Jérémie 32:10, 11 : […] J`écrivis un contrat, que je cachetai, je pris des témoins, et je pesai l`argent dans une balance. Je pris ensuite le contrat d`acquisition, celui qui était cacheté, conformément à la loi et aux usages, et celui qui était ouvert ; scellé des engagements […].

P.-S.

Sceller par l’Esprit Saint :
† Paul emploie ce verbe (Romains 15:28) pour signifier son désir de remettre le fruit de sa collecte Koinônia, offerte par les non-juifs, aux saints de l’Église de Jérusalem pour sceller (sphragisamenos) leur offrande. Ce verbe est aussi employé pour identifier les serviteurs de Dieu scellés du sceau du Dieu vivant, comme un sauf conduit d’appartenance (voir Apocalypse 7:2). Les croyants qui ont reçu dans leur cœur Christ comme sauveur personnel sont scellés par le Saint-Esprit, c’est-à-dire l’appartenance totale qui place chaque croyant en sécurité. Voir Ephésiens 1:13 : […] En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis […].

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Soutenir par un don