Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Dictionnaire salutaire

Diconnaire salutaire

Accueil > K à T > S > SAINT(E) sainteté

SAINT(E) sainteté

Adj. et Subst. du latin sanctus. Se dit de quelqu’un qui cherche à mener une vie exemplaire, à pratiquer les vertus évangéliques. Mis à part, consacré.
Dans l’AT, la sainteté est d‘abord la qualité fondamentale de Dieu, voir le Psaumes 99:9 : […] Exaltez l’Eternel, notre Dieu, Et prosternez-vous sur sa montagne sainte ! Car il est saint, l’Eternel, notre Dieu ! […].

† Dans le NT, la sainteté relève d’un processus dans la marche du croyant justifié, qui a cr au Sauveur, au Seigneur Jésus-Christ, voir 2 Timothée 1:9 : […] qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos œuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant les temps éternels […].

P.-S.

Sainteté : Subst. Fém. En hébreu qodesh. En grec hagios. Du latin sanctitas.

Dans l’AT, la sainteté est un concept religieux qui s’applique à une série de sujets. Les catégories de l’Ancienne Alliance sont : très saint, saint et pur. Il y a des lieux saints, comme l’endroit du buisson ardent où Dieu se manifeste à Moïse dans Exode 3,5 : […] [Dieu dit à Moïse] : N’approche pas d’ici, retire tes sandales de tes pieds car le lieu où tu te tiens est une terre sainte […]. Certains objets sont saints, comme les pains consacrés qui sont conservés au sanctuaire et réservés aux prêtres. Parmi les personnes que l’on considère saintes, il y a les prêtres et Israël, voir le livre du prophète Jérémie 2:3 : […] Israël était une part sainte pour Yahvé, les prémices de sa récolte […]. Certains temps sont saints ou sacrés, tel le sabbat ou les grandes fêtes (Exode 16:23). Le Saint par excellence est Dieu lui-même et tout ce qui lui appartient, comme son nom, son bras, l’arche d’alliance (voir Psaume 33:20-21). Au moment de la manifestation de Dieu sur le Sinaï, Moïse doit accomplir certains rites de purification pour mettre le peuple en état de rencontrer Dieu : Exode (19:10-11). La sainteté de Dieu s’étend à tout ce qui lui appartient ou à tout endroit où Israël fait la rencontre de Dieu.

Ce sentiment d’appartenance à Dieu sera mis davantage en évidence par les prophètes. Puisque Israël est le peuple qui appartient à Dieu, il est appelé à la sainteté. La sainteté prend petit à petit une valeur morale. La Loi de sainteté est contenue dans le livre du Lévitique (voir Lévitique 11:45).

† L’ appel à la sainteté sera repris par Jésus, dans le cadre du discours sur la montagne, en des formules qui nous font voir en quoi consiste la sainteté chrétienne, voir Matthieu 5:48 : Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père du ciel est parfait . À l’exemple de Jésus qui est reconnu comme le Saint de Dieu, ses disciples sont appelés à la sainteté car ils appartiennent à Dieu. Dans la pensée de Paul, la recherche de la sainteté signifie que le disciple de Jésus veut correspondre, par sa foi et sa manière de vivre, à son identité d’enfant de Dieu, de membre du Corps du Christ, de temple de l’Esprit-Saint, voir Romains 12:1,2 : […] Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable […].

Sanctification : Rendre saint, consacré à Dieu. Dieu souhaite être honoré par cet acte volontaire, voir Lévitique 11:44 : […] Car je suis l`Éternel, votre Dieu ; vous vous sanctifierez, et vous serez saints […]. † Quand le croyant accepte le Christ comme sauveur personnel, il est justifié, il possède une nouvelle identité, il est une nouvelle créature. La sanctification est la deuxième phase de l’œuvre du Saint-Esprit qui œuvre dans le cœur du chrétien qui est appelé à la sainteté pour être agréable à Dieu. L’homme ne peut se sanctifier par ses propres efforts. Le Père a sanctifié son Fils et le chrétien doit sanctifier Christ dans son cœur (Voir Jean 10:36 ; 1 Pierre 3:15).

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Soutenir par un don