Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Dictionnaire salutaire

Diconnaire salutaire

Accueil > K à T > R > RESURRECTION- Ressucité

RESURRECTION- Ressucité

Subst. Fém. Ce terme signifie le fait de se mettre debout après s’être couché, du grec anistémi, ou après un sommeil, egeiro, ressurgir après la mort. La résurrection se trouve au cœur de la foi, on ne peut devenir chrétien si on ne croit pas que Jésus est ressuscité des morts, voir Romains 10:9. L’enseignement apostolique, commun à tous les chrétiens, prend son sens et son assurance dans la résurrection de Jésus ce fait, voir 1 Corinthiens 15:13. Non seulement le Christ triomphe de la mort, mais l’espérance s’étend jusqu’à la résurrection du croyant, voir 1 Timothée 4:13,18.

Dans l’AT, la résurrection était connue par le judaïsme, car Dieu pouvait délivrer des morts du Shéol (séjour des morts), voir 1 Samuel 2:6 : […] L`Éternel fait mourir et il fait vivre. Il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonte […]. Les psalmistes expriment leur confiance en Dieu qui n’abandonnera pas les justes au séjour des morts, voir Psaumes 16:10 ; 49:16. La résurrection est enseignée par Esaïe, voir chap. 25:7. L’AT rapporte trois évènements où des morts reviennent à la vie : le fils de la veuve de Sarepta, voir 1 Rois 17, Elisée rappelle la vie du fils de la sounamite (2 Rois 4:31,37). Un cadavre reprend vie au contact des ossements d’Elisée (2 Rois 13:21). Ces signes précurseurs annonçaient le triomphe du Fils de Dieu sur la mort.

† Dans le NT, Christ enseigne sans ambiguïté la résurrection des morts (Jean 5:25,29). Jésus lie la résurrection à sa personne. Au cours de son ministère, Il prépare ses disciples aux bouleversements qu’ils vont vivre lors de sa mort et en prédit l’issue par sa résurrection (Matthieu 16:21). Il évoque publiquement sa résurrection sous l’image du temple détruit et rebâti en trois jours. Christ manifeste sa puissance sur la mort par des résurrections miraculeuses : La fille de Jaïrus (Matthieu 9:18, 26), le fils de la veuve à Naïn et Lazare (Jean 17:4,5). Leur retour à la vie annonce et préfigure celle du Christ à Pâque. Le NT narre les évènements qui ont suivi la résurrection du Christ. Paul apporte un éclairage supplémentaire sur le lien entre la résurrection du Christ et la Rédemption finale : Christ ressuscité pour notre justification, notre sanctification, Voir Romains 6:8:14 : sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; car celui qui est mort est libre du péché. Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, 9sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ.Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises. Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité ; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce. La résurrection est le sceau d’approbation totale (voir scellé) que pose Dieu sur l’œuvre de la croix.

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Soutenir par un don