Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Dictionnaire salutaire

Diconnaire salutaire

Accueil > A à J > E > ELECTION

ELECTION

Subst. Fém. En hébreu bahar, en grec eklogè (voir éclectique) et en latin electio.

La notion d’élection est fondamentale dans la Bible pour la compréhension du dessein de Dieu concernant l’être humain. L’élection relève de l’initiative de Dieu qui se choisit un peuple ou des individus pour les associer de façon étroite à son projet de salut pour l’humanité. Dans ce cas, le mouvement s’effectue de Dieu vers les êtres humains. Ce choix est gratuit et ne s’explique que par l’amour de Dieu, comme en fait foi ce très beau texte du Deutéronome 7:6-8 : […] Car tu es un peuple consacré à Yahweh ton Dieu ; c’est toi que Yahweh ton Dieu a choisi pour son peuple à lui, parmi toutes les nations qui sont sur la terre […].

Selon la Bible, l’élection a son origine dans l’amour de Dieu qui ne regarde pas au mérite. Elle crée dès lors une relation intime officialisée par l’acte juridique de l’alliance qui fait d’Israël le peuple qui appartient à Dieu. En respectant les exigences de l’alliance, exprimée partiellement dans la synthèse qu’est le Décalogue, Israël s’engage à vivre dans la sainteté puisque Dieu est saint, en se laissant habiter par la présence de Dieu. Le but de l’élection apparaît alors un peu plus clairement : Israël est appelé à faire rayonner parmi les peuples la grandeur et la générosité de Dieu. C’est le déploiement de la promesse faite à Abraham (Genèse 12) d’être une bénédiction pour toutes les familles de la terre.

† Le NT attribue le titre d’élu à Jésus en filigrane de certains événements, comme à son baptême, la transfiguration et à la crucifixion. On voit se profiler dans ces cas la célèbre figure du serviteur souffrant contenue dans le livre d’Esaïe. Jésus mène à son achèvement l’oeuvre de salut que Dieu avait entreprise avec Abraham et Israël, voir Luc 1,54-55 : […] Il est venu en aide à Israël son serviteur en souvenir de sa bonté, comme il l’avait dit à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa descendance pour toujours […]. La notion d’élection est appliquée également au peuple nouveau rassemblé par Jésus, l’Église authentique, qui se voit attribuer les titres de gloire du peuple de la première Alliance, voir 1 Pierre 2, 9 : […] Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière […]. Voir aussi Romains 8:29, 30.

Répondre à cet article

SPIP 3.2.0 [23778] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Soutenir par un don